Les seules limites sont celles que nous nous imposons

Accueil > Doszen griot > Lectures > La palabre hier et aujourd’hui, un espace vivant pour la culture

L’essai du jour

La palabre hier et aujourd’hui, un espace vivant pour la culture

mercredi 11 décembre 2013, par Doszen

Extraits du texte préparé sur le thème "La palabre hier et aujourd’hui, un espace vivant pour la culture", sommaire des chapitres et le document PDF complet est disponible, sous licence Creative Commons.

PDF - 471 ko
La palabre hier et aujourd’hui, un espace vivant pour la culture
Document PDF complet sous licence Creative Commons.

Prélude :

Je me suis vu demander par L’association "Sociopâtes" des étudiants en sociologie l’Université de Rennes 2 de faire une présentation sur le thème "La palabre hier et aujourd’hui, un espace vivant pour la culture" dans le cadre des rencontres organisée pour "L’université Populaire celtique", et je me demande encore ce qui m’a pris d’accepter…

Attention, ma réticence ne vient pas d’un manque d’intérêt pour le sujet, au contraire, mais quand j’y ai – assez récemment, je l’avoue – commencé à y penser je me suis rendu compte de la complexité et de l’immensité de la tâche.
Complexité car le principal écueil, justement, sur ce type de thème est le risque de simplification extrême. Exemple concret, un petit tour sur Internet et sur la fiche Wikipédia consacre au terme "palabre" et vous lirez "En Afrique, l’arbre à palabres est un lieu traditionnel de rassemblement, à l’ombre duquel on s’exprime sur la vie en société, les problèmes du village, la politique1. C’est aussi un lieu où les enfants viennent écouter conter des histoires par un ancien du village."
Vous êtes d’accord avec moi que dès que l’on commence une phrase par "En Afrique", on sait que l’on est potentiellement plongé dans le stupre du cliché et dans le Styx de la caricature. Donc, il me fallait fuir la généralité – généralement caricaturale – sans avoir évidemment la somme des connaissances nécessaires pour faire du spécifique sur tous les territoires africains.

[...]

1. Le lieu de la Palabre, de la Parole

2. La palabre, la parole, n’est pas – toujours – l’apanage des anciens

3. La place des femmes croît ou décroît en fonction de leur droit à la palabre

4. La palabre, la parole, comme instrument de pouvoir des hommes

5. La palabre, la parole, ne peut être confisquée et quand elle l’est... gare au drame

6. Le droit à la parole, donc au pouvoir, est chahuté par les bouleversements culturels dû à la colonisation

7. Au-delà de la Palabre, les hommes de la Parole : les griots

8. Les "Palabres autour des arts" et la revendication de la parole aux auteurs des Afriques

[...]

Les "Palabres autour des arts" sont donc une façon de donner la parole à des lecteurs – avant tout – qui avec une liberté totale et une subjectivité assumée s’expriment sur les textes des auteurs africains en enjoignant toujours les autres à découvrir ces œuvres. Les palabres donnent également la parole à des auteurs populaires, moins connus, matures, plus jeunes, afin qu’ils fassent découvrir au lectorat soit leur parcours d’écrivains soit une œuvre particulière à travers laquelle ils expriment une certaine vision du monde.

Nous terminons toujours ces soirées-rencontres par une discussion générale que nous appelons "Piment dans la bouche des palabreurs" car il s’agit là de donner à la parole à tous et à toutes, de remettre quelque part au peuple le pouvoir en le faisant participer à la Palabre autour d’un thème choisi.

L’Afrique a besoin de s’exprimer, les africains ont besoin de prendre la Palabre à leur compte partout où ils se trouvent et la dernière partie des "Palabres autour des arts", où le pouvoir leur est donné sans le carcan d’une expertise littéraire quelconque est, en fait, la racine la plus forte qui tient debout ce qui est devenu notre arbre à palabre.

9. Bibliographie

Le mbogui


Voir en ligne : Doszen Site

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.